DERMAKIT CHEVAL

DERMAKIT CHEVAL :

 

DERMAKIT

Mise en évidence par culture sur milieu gélosé de champignons pathogènes du genre Microsporum et Trichophyton responsables des dermatomycoses.

Les dermatophyties (teignes) sont une cause importante d’infection cutanée chez les chats, les chiens, les lapins et les chevaux. Elles sont dues aux dermatophytes, des champignons microscopiques filamenteux appartenant aux genres Microsporum, Trychophyton et Epidermophyton. Très contagieuses, elles se transmettent soit directement d’un animal à l’autre, soit indirectement (matériel de toilettage, lieu de couchage, spores dans le sol, etc.).

Une contamination par le champignon n’est pas systématiquement suivie d’un développement de lésions : certains animaux peuvent être porteurs sains et sont donc susceptibles de disséminer ou transmettre le champignon. Il existe en outre un risque de contagion de l’animal à l’homme (zoonose).La mise en culture est la méthode la plus fiable de mise en évidence des dermatophytes. dermatophytes, champignons.

 

LA TEIGNE

La teigne est une mycose, qui peut atteindre nos chiens, chats, chevaux, rongeurs domestiques… et l'Homme. Les espèces les plus fréquentes sont Microsporum canis, et Trichophyton mentagrophytes.

 

. La transmission se fait par contact direct, ou indirectement par l'intermédiaire de tissus, notamment.

 

. Le diagnostic se fait essentiellement par mise en évidence directe du champignon sous le microscope, ou par mise en culture.

 

. Le traitement se fait par voie locale (pommades, lotions) et générale (comprimés). Il peut être nécessaire de traiter également l'environnement (la maison).

 

. Si une teigne a été diagnostiquée chez votre animal, l'apparition d'une lésion cutanée chez un membre de la famille doit conduire à consulter rapidement votre médecin.

 

Comment se transmettent les dermatophytes ?

La teigne est très contagieuse. Les spores du champignon passent d’un animal à l'autre, ou d’un animal à l’humain, de deux manières :


- soit par contact direct avec la peau ou les poils d’un animal porteur du champignon,
- soit indirectement, par contact avec un tissu (laine, moquette…) auquel les spores se sont accrochées. Pour l'anecdote, cette propriété est utilisée pour le diagnostic, avec la technique dite du "carré de moquette" : un carré de moquette, ou autre tissu similaire un peu râpeux, est frotté sur la peau de l'animal suspect de teigne, puis appliqué sur un milieu de culture. C'est dire à quel point une moquette, un canapé ou un pull-over peuvent accrocher et transmettre les spores de champignon !

 

Pour couronner le tout, ces dernières sont très résistantes dans le milieu extérieur (elles peuvent conserver leur pouvoir infectant jusqu’à 1 an !)

 

Et à quoi ça ressemble, sur mon animal ? 

Chez le chien, le cheval et le chat (en particulier le chaton), on observe, le plus souvent sur la tête, des lésions grossièrement circulaires, assez bien délimitées, et ne contenant plus de poils. Des pellicules (squames) sont présentes sur la peau. En général, l’animal se gratte peu.

Une teigne plus évoluée peut s'étendre à tout le corps, avec des lésions croûteuses, s'accompagnant alors de démangeaisons. Au contraire, certains animaux (notamment des chats), peuvent être porteurs de teigne - et contagieux - sans présenter la moindre lésion.

 

Plus rarement, on observe au bout du museau d'un chien une lésion circulaire, saillante, très inflammatoire et parfois purulente, appelée “kérion”. Le chien contracte ce dermatophyte en fouissant dans le sol… ou en jouant avec un hérisson porteur de Trichophyton erinacei !

 

 LE KIT DERMAKIT est composé de nutriments nécessaires à la croissance des dermatophytes,

d’antibiotiques pour inhiber la croissance des contaminants fongiques et bactériens non pathogènes, ainsi

que d’un indicateur coloré de pH.

Cet indicateur vire du jaune au rouge quand le milieu devient alcalin. En absorbant les nutriments du milieu

de culture, les dermatophytes provoquent une alcalinisation du milieu qui entraîne le changement de couleur

du jaune au rouge 2 à 3 jours après l’ensemencement.



Prélèvement :

 Le test est très simple et rapide à faire.

 Si le test ou le kit a été conservé au réfrigérateur, le ramener à température ambiante avant son

utilisation.

 Vérifier la date de péremption du test. Ne pas utiliser les tests au delà de cette date.

 Afin d’éliminer les germes saprophytes pouvant inhiber la pousse de dermatophytes, il est conseillé

de nettoyer délicatement la lésion avec de l’alcool à 70%.

 Prélever à la pince des poils et racler (avec une lame de bistouri ou scalpel stérile), les squames

situées en périphérie des lésions suspectes, récentes et non traitées. Sur un chien à poils longs,

prendre soin de couper préalablement l’extrémité distale des poils, afin de n’étudier que la partie

proximale parasitée.

 Ouvrir le flacon du test DERMAKIT, et déposer l’échantillon sur la surface du milieu de culture en

prenant soin de ne pas endommager la gélose.

 Remettre le bouchon sans le visser complètement afin d’éviter la formation d’humidité qui pourrait

altérer le résultat.

 Incuber à température ambiante (18-25°C) pendant 14 jours et contrôler tous les jours les variations

de couleur du milieu et ainsi le développement des colonies. Pendant la période d’incubation à

température ambiante, éviter de mettre le flacon du test DERMAKIT trop proche des sources de

chaleur ou de lumière directe du soleil.

 

Interprétation :

 Dans la plupart des cas, en présence de dermatophytes on peut noter un changement de couleur

(proche du rouge) du milieu de culture après 24-72 heures. Les éventuelles contaminations

bactériennes ou de fongus saprophytes ne provoquent pas de variation de couleur.

 La variation de couleur dépend du fait que les dermatophytes, une fois présents dans le milieu de

culture DERMAKIT, utilisent assez rapidement les protéines présentes (à l’inverse, les saprophytes

utilisent les glucides).

 La variation de couleur se produit avant que la colonie soit identifiable.

 Le résultat est considéré négatif quand la variation de couleur du milieu passe du jaune au rouge le

14ième jour.

 L'aspect macroscopique des colonies permet à un œil entraîné de différencier à l’œil nu les différents

dermatophytes. Les colonies des dermatophytes sont blanches ou jaunâtres, par contre celles des

saprophytes sont brunâtres, noires ou vertes. Pour une identification exacte il faut transplanter les

colonies sur le milieu de Sabouraud.